Inscription manuscrite notebook

Apprendre le chinois à Taïwan niveau débutant

Thomas et moi sommes tous les deux venus à Taïwan et plus précisément à Tainan dans le but d’apprendre le chinois. Nous avions déjà effectué un an de chinois en cours du soir à Strasbourg via l’Université Populaire (UP). Grâce à ces quelques heures de cours de chinois, nous avions quelques « bases » avant notre arrivée. Nous savions ainsi nous présenter et parler brièvement de nos familles avant d’arriver à NCKU, notre nouvelle université.

Le choix de l’Université

Concernant notre choix d’Université, notre dévolu s’est donc porté sur NCKU aka la « National Cheng Kung University » (國立成功大學).
Pourquoi ? L’université figure dans le top 3 des meilleures universités du pays concernant l’apprentissage de la langue chinoise. Constituée de 40 départements différents, elle accueille plus de 22 000 étudiants chaque année dont 2000 étudiants étrangers comme nous. Ce qui nous plaisait aussi c’est qu’il y avait moins d’étudiants français que dans les universités situées à Taipei (même si les francophones sont tout de même présents 😉). Sans oublier qu’en faisant le tour des sites web des différentes universités, nous avons aussi eu un coup de cœur pour le campus, où briques rouges et nature cohabitent en parfaite harmonie !

Cheng Kung University 🧱🌳

Méthode utilisée pour apprendre le chinois

Le CLC (Chinese Language Center – 華語中心) utilise une méthode basée sur 6 livres. Les enseignants de la NTNU (National Taiwan Normal University – 國立臺灣師範大學), une autre université de Taïwan, ont écrit ces différents tomes.

CLC books language chinois
Notre nouveau livre de chevet !

En règle générale, je ne suis pas du genre à m’extasier sur des livres de langues, mais je trouve ces derniers très bien faits. Non, je n’ai pas été payée pour énoncer ces propos 😂. Il y a une réelle logique derrière leur construction. Chaque leçon est composée de deux dialogues et introduit à chaque fois de nouveaux caractères. A NCKU, le rythme est le suivant : une leçon par semaine (soit environ 40 nouveaux caractères à mémoriser).

En une session de cours, on a déjà bien compris que les caractères que l’on apprend, on ne les apprend pas sans raison. Ainsi, un caractère appris la 2e semaine nous a été utile pour en apprendre deux lors des semaines suivantes. Un peu comme apprendre « bonjour », puis apprendre « journée » et « bon appétit » dans les semaines qui suivent. Cela nous permet de relativiser les lignes de caractères que nous faisons tous les soirs
Tu te souviens en primaire quand tu faisais des lignes de lettres, puis plus tard des lignes de mots pour apprendre tes dictées ? Et bien, Thomas et moi, on fait exactement la même tous les soirs 😅 Et aussi le matin, et souvent l’après-midi… On ne s’arrête plus.

Oui, on en a eu mal aux mains 😅

Les Devoirs

Comme tu l’as sans doute compris, même en A ban (premier niveau de notre université), on a pas mal de devoirs. Chaque semaine se décompose de la façon suivante :

  • Trois écoutes : tu dois écrire ce que tu entends en pinyin en mettant les tons (pas de panique, je t’explique en dessous en quoi cela consiste) et en caractères. La première semaine, on a facilement passé deux à trois heures sur chaque écoute de 2 minutes…

Qu’est-ce que le pinyin ? C’est la transcription du mandarin mais en utilisant l’alphabet latin, celui que, toi et moi, on utilise tous les jours. C’est une méthode qui est utilisée pour que les étrangers puissent apprendre le chinois. Les différents sons sont donc associés à des lettres de notre alphabet.
A Taïwan, les enfants utilisent principalement la méthode du Bopomofo pour apprendre le chinois. Le principe est le même, sauf qu’il se base sur des signes et non plus des lettres. C’est grâce à cette méthode notamment qu’ils apprennent à lire.

  • Le preview : une page recto verso où tu écris plusieurs fois les caractères que tu viens de découvrir (+ pinyin) ainsi que différentes questions auxquelles tu dois répondre par rapport aux dialogues de la nouvelles leçon.
  • Le workbook : parce que le livre va avec un cahier d’exercices.
  • Le textbook : parce que le livre comporte lui aussi des exercices.
  • Les présentations orales : elles ont beau être brèves (rapport au vocabulaire que l’on connait 🤣), il faut tout de même les préparer.
  • Les révisions : on a deux tests par semaine. En début de semaine, c’est le quizz. Il s’agit alors de reconnaître à l’oral et à l’écrit les différents mots, le tout accompagné d’une petite dictée. En fin de semaine, c’est le moment du« big » TEST. On doit ainsi répondre à différentes questions en mettant en application les points de grammaire étudiés. Un vaste programme !

Les Electives

Nos dix heures de cours réguliers sont accompagnées d’Electives. Thomas en a trois : Grammaire, Prononciation et Conversation. De mon coté, comme je suis boursière (peut-être ne le sais-tu pas encore, mais j’ai obtenu une bourse, je t’expliquerais cela prochainement), j’en ai une en plus : caractères chinois pour débutants.

Pour ces cours-là, nous avons également des devoirs mais ils sont généralement plus pratiques. Par exemple, pour les cours de conversation, nous devons utiliser le vocabulaire vu en classe en situation réelle. Et là, pour ne rien vous cacher, la difficulté monte d’un niveau 😂

Nous avons ainsi dû nous filmer en train de commander une boisson. Puis envoyer la vidéo à notre professeur pour qu’elle puisse vérifier que la mission a été correctement exécutée. Sur le même principe, il nous a fallu prendre en photo nos camarades de classe puis décrire leur tenue. Si sur le moment, ce n’est pas choses aisée, c’est un très bon exercice ! Depuis notre première commande de thé glacé, on ne s’arrête plus ! Surtout qu’à Taïwan, les shops de thé ne manquent pas : en somme une belle récompense pour apprendre le chinois !

Mission 1 : commander en chinois un thé ✅
Mission 2 : commander en chinois différentes denrées lors d’un night market ✅

Les Midterms

Au CLC, une session de cours dure 10-11 semaines. Aussi afin de vérifier si tous les éléments vus lors des premiers jours sont intégrés, au bout de 5 semaines, nous avons eu droit aux Midterms. Il s’agit d’un examen dans chacune de nos matières, avec pour la plupart une partie écrite et une partie orale. Thomas et moi étions plutôt sereins concernant l’écrit, mais nous redoutions un peu plus l’oral.

Au final, cela s’est très bien passé pour nous deux. Les enseignants font tout pour valoriser les élèves, et mettre en avant notre progression. Si bien que lorsque nous pensions avoir « loupé » car nous avions oublié tel ou tel mot, les professeurs ne s’en formalisaient pas. L’objectif ici est réellement de voir si les bases sont acquises ou pas.

Notre ressenti avant chaque examen.

Les finals

Les semaines se sont enchaînées et sans que nous nous en rendions compte, le temps des finals / partiels est arrivé. Pour presque toutes les matières, les examens étaient similaires à ceux des midterms. La difficulté étant qu’on a davantage de règles de grammaire à connaître ainsi que plus de vocabulaire.
Pour notre cours principal, nous avons dû nous glisser dans la peau d’un agent de voyage et présenter un voyage de 3 jours dans le pays de notre choix (hormis Taïwan). J’ai donc choisi Los Angeles et Thomas l’Ecosse. Si l’exercice n’était pas évident, nous nous en sommes plutôt bien sortis. Enfin, on vous dira ça dès qu’on aura les résultats 😅

Apprendre le chinois : bilan après une session

Notre bilan est … positif ! Nous sommes fatigués, mais heureux. Heureux de voir que :

  • Notre travail paye. 🙃
  • Nous sommes capables de comprendre des conversations. Bon ok, pas dans leur globalité, mais au moins l’idée générale qui s’en dégage.
  • Notre écriture s’est également améliorée en très peu de temps. Nos premiers caractères étaient maladroits, ils le sont toujours un peu aujourd’hui mais nous les faisons plus rapidement.
  • Nos oreilles se font peu à peu à la langue : nous arrivons à comprendre des mots de conversation sans y prêter attention (conversations dans la rue, restaurants etc.).
  • Les menus de restaurants deviennent de plus en plus compréhensibles. On ne devrait plus (croisons les doigts🤞) commander des tripes en pensant commander des nouilles…

En résumé, on est très contents de notre décision d’être venus à Taïwan apprendre le chinois et nous ne pouvons que vous le conseiller ! Comptez sur nous pour vous faire un bilan à la fin de notre deuxième session de cours.

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Articles précédents

imprévus 2 voyage soucis problèmes déboires
Taïwan

Les imprévus #2

Lorsqu’on a décidé, Thomas et moi, de créer une section « les imprévus » (as-tu déjà lu le premier article ?) sur

Lire la suite >>
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
plus ancien
plus récent Le plus populaire
Inline Feedbacks
View all comments
Christophe
Christophe
10 mois il y a

Salut, je suis tombé sur votre blog en cherchant des informations sur l’apprentissage du mandarin à Taiwan, puis je me suis laissé emporter par divers articles sans même m’en rendre compte ah ah… votre parcours m’intéresse beaucoup car moi et ma copine on veut également apprendre le mandarin à Taiwan, on y est allé plusieurs fois en touriste et on aimerait avoir quelques renseignements si vous voulez bien…Sinon continuez comme ça, votre blog est vraiment intéressant.
Merci.

cute cookie mignon

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.